Actualités

Les journées solidaires de Vieille Brioude

Quelques images de ces journées !

???????????????????????????????

 

 

Table ronde : la précarité énergétique chez les particuliers, le programme Habiter mieux de l’Anah. Interventions et témoignages du PACT 43, de L’EIE et des communautés de communes.

???????????????????????????????

 

roulotte-toilettes-seches

 

 

 

 

 

 

Présentation d’une roulotte toili nature : des toilettes sèches dans une roulotte ! mobile, écologique, une bonne idée pour un événement, une saison, un chantier…
Pour en savoir plus :  Toili nature

 

 

exposants-artisans

 

Et quelques démos !

 

 

Soirée spéciale à la grange à palabres

La Grange à Palabres en partenariat avec le réseau AVEC vous propose vendredi 6 mars à 20H30 une soirée spéciale sur le thème du « Mal logement et de la précarité énergétique ».
La projection sera complétée par la présence de plusieurs acteurs professionnels du réseau AVEC et un représentant du PACT43 pour expliquer les aides de l’Anah.

Ne soyez pas frileux car la Grange, pour le coup, souffre d’une certaine précarité énergétique mais si nous sommes nombreux nous n’aurons pas froid.

LA GRANGE A PALABRES
Le Bourg
43300 Tailhac
04 71 74 13 94

Voyage d’études en région Centre et Pays de Loire

Nos prochaines journées solidaires de Vieille Brioude (21 et 22 mars 2015) auront pour thème « la précarité énergétique et le financement solidaire ». Nous avons donc eu l’envie de découvrir ce qu’il se faisait ailleurs pour lutter contre cette précarité.

Les 5 et 6 décembre dernier un petit groupe des membres du réseau AVEC est donc parti à l’aventure en mini bus ! Direction Tours pour découvrir la plateforme Soli’bat Loire Nature. Nous avons été accueilli par Patrick Gachet, Directeur technique ALE37 (Agence Locale de l’Energie) et Vice-président de l’association des Compagnons Bâtisseurs Centre Val de Loire, à l’origine du projet de la plateforme Soli’Bât.

Après un pic-nic partagé ensemble, Patrick Gachet, qui est thermicien de métier, nous a fait une présentation de l’origine du projet, son objectif et son fonctionnement.
L’objectif du projet est de permettre de diminuer les coûts de réhabilitation dans les chantiers de rénovation pour les personnes en situation de précarité énergétique. Il s’agit d’auto-réhabilitation accompagnée : les matériaux sont donnés par soli’bat, un accompagnateur (généralement un professionnel) accompagne les bénéficiaire dans la réalisation des travaux. Derrière cet accompagnement technique et financier, on trouve un accompagnement humain très important avec les travailleurs sociaux pour prendre en compte la globalité des problématiques des personnes.
soli'batLe projet s’adresse notamment aux personnes dites « hors droit commun » ou « hors cadre ANAH » (pour cause de surendettement, capacité de prêt atteinte, déjà une prêt à taux zéro,…)
Le principe est basé sur la récupération de matériaux provenant d’entreprises souhaitant soit déstocker, soit se débarrasser d’un lot de fin de série ou changer de marques, ou directement de stocks résiduels sur chantier que les entreprises ne veulent pas récupérer (par exemple pour des raisons de cotes spécifiques,…).

Nous sommes ensuite parti en direction de Montreuil-Bellay pour rejoindre l’hôtel « splendid » !
Boule de fortTonton Jeff, patron de l’hôtel, nous a accompagnés à l’association locale de jeu de la boule de fort : jeu de boule qui ne tourne pas tout à fait rond, comme ce fut le cas pour nous tout au long de la soirée avec la dégustation de vins de Loire et le repas bien arrosé… Certains se sont couchés très tard à partager quelques tranches de jambon de chez nous avec les habitués du bar, d’autres ont ronflé…

Nous sommes partis le lendemain matin à Vallet (44330) rencontrer 5 membres du GIE « Equipe Solutions Thermiques »pour un « petit-déjeuner échanges-débat ».

DSCF8654Ce GIE a été formé suite à un voyage d’études de 23 professionnels artisans en Autriche dans le Vorarlberg il y a 2 ou 3 ans.
Sur les 23 entreprises participantes au voyages, 14 sont allés plus loin avec la constitution de ce GIE, créé il y a 1 an et demi et dont l’objectif principal est la mise en commun de moyens de communication sur une offre globale ou responsable entre plusieurs entreprises.
Tout le mode de fonctionnement est réglé par les statuts et un règlement intérieur longuement discuté. Toutes les décisions sont prises à l’unanimité.

Nous avons ressenti une envie de bien faire (chantier de qualité, performance énergétique, chantier fluide), de faire le plus souvent ensemble. L’outil GIE, leur permet de montrer au client une organisation carré et rassurante, et d’accéder à des chantiers qu’ils ne pourraient pas prendre seul => consolidation de le carnet de commande. « C’est une évolution nécessaire, une entreprise ne peut plus travailler seule ».

Puis nous avons été invité à la Visite du caveau de Muscadet sur Lie à Vallet : dégustation et casse-croute avec plusieurs membres du GIE et le viticulteur. Et ensuite retour en Auvergne !

A nous maintenant de poursuivre la réflexion sur ces sujets au sein du réseau….

Les journées de la solidarité à Brioude

Dans le cadre des journées de la solidarité, organisées par le Collectif solidarité en Brivadois (*), deux conférences traiteront de l’épargne solidaire :

- le vendredi 21 novembre à 20h30, salle de l’instruction : conférence et témoignages sur «L’épargne solidaire pour financer l’économie locale », avec les clubs Cigales, la Cagnotte Briganvaï…

-le vendredi 28 novembre à 20h30, halle aux grains : conférence sur « L’épargne solidaire pour financer la terre », avec Terre de Liens, Solidarité Paysanne 43

 

(*) Comité brivadois de soutien aux opprimés, Artisans du monde, CCFD-Terre solidaire ; Amnesty International, Secours catholique, Secours populaire, Réagir 43, Alis-Trait d’union, CLCV.

Réseau « logement passerelle »

Sans_titre_1L’association dASA travaille depuis deux ans à la constitution d’un réseau constitué de propriétaires, prêts à accueillir de nouveaux arrivants, pour dynamiser le territoire.

La création du réseau « Logement Passerelle » est parti du constat qu’un logement décent et une aide à la création d’un réseau personnel facilitent l’implantation sur le territoire.

Le Logement Passerelle permet de tester la vie en milieu rural. Le projet économique et familial peut être plus facilement confronté aux réalités du territoire.

Le passage par un Logement Passerelle dans le cadre d’un projet d’installation offre la possibilité d’un accompagnement par des professionnels ancrés dans le territoire.
Les avantages pour les accueillants sont multiples: un patrimoine valorisé, de nouveaux voisins, une dynamique du village retrouvée et la possibilité d’un engagement au sein d’un réseau: autant de bons arguments pour participer au réseau.

L’association dASA, située à Brioude en Haute-Loire, accueille des nouveaux arrivants en les accompagnants dans leur projet économique, culturel et de l’habitat.

Comme association d’éducation populaire nous avons un éventail d’outils pour mener nos actions :

Formation en groupe

Accompagnement individuel

Mise en relation et création de réseaux

Ressourcerie Habitat et Ressourcerie culturelle en libre accès

Création d’événements liant des publics divers

Travail en réseau avec d’autres associations sur le Massif Central

 

Pour en savoir plus : http://www.logementpasserelle.org

Festival « semons l’avenir »

Affiche 2014  v diffusion-page-001

 

Le 3eme festival de films documentaires « semons l’avenir » de Saint Julien Chapteuil aura lieu les 17, 18 et 19 octobre.

Bernard Montorier , membre du réseau AVEC, interviendra lors du débat samedi après midi  à l’issue de la projection du film Aqua Boa, avec la réalisatrice Valérie Valette.

 

 

Recto-verso - programmation VRAI 2014-page-001

Animation de la charte rurale et paysagère à Saint Ilpize

La maison bioclimatique, une question de bon sens

Dans le cadre de la Charte Architecturale et Paysagère du Haut-Allier, le SMAT du Haut-Allier en parallèle du travail mené par le CAUE de la Haute-Loire a organisé à Sainte-Ilpize une animation portant sur les principes de la maison bioclimatique avec comme intervenant Michel Léger de la société Bélenos membre du Réseau AVEC (Allier-Velay Eco-construction). Installée dans la salle de la mairie mise à disposition pour l’occasion, la dizaine de participants parmi lesquels Pierre Héno maire de la commune et les membres de son conseil sont venus s’informer sur la maison bioclimatique.

Dans un premier temps, Michel Léger a donné la définition de la maison bioclimatique : une maison solaire de type passive. Ce type d’habitat met en exergue trois grands principes. Premièrement l’orientation qui privilégie une exposition plein sud ou bien sud-est/sud-ouest avec évidemment l’absence d’ouvertures au nord. Autre élément à prendre en compte, la compacité de la maison, en effet, une maison compacte avec des volumes simples permet de limiter les échanges thermiques avec l’extérieur. Le dernier élément caractéristique est l’inertie thermique dans les matériaux permettant au soleil de rayonner sa chaleur dans la soirée et dans la nuit.

Michel Léger a ensuite familiarisé les participants aux matériaux mis en œuvre dans ces maisons bioclimatiques. Ainsi, ils ont découvert l’usage du béton cellulaire, la brique monomur, la ouate de cellulose, le chanvre, la chaux, la chènevote, la fibre de bois… Il faut retenir que le concept bioclimatique permet aussi d’atteindre l’indépendance énergétique de l’habitation avec l’utilisation de l’énergie directe du soleil complétée par un chauffage d’appoint au bois. La maison bioclimatique s’est savoir retrouver le bon sens des anciens tout en intégrant les techniques modernes.

St Ilpize Bélénos 001

La prochaine animation de la Charte Architecturale et Paysagère se déroulera à Blesle, le jeudi 6 novembre à 16h avec au programme la conservation et la restauration du patrimoine et l’évolution de sa fonction avec l’architecte Dplg François Desnier.

Merci à Marilyne Avont du SMAT Haut Allier.